Alan Walker n’a que 18 ans. Né à Northampton au Royaume-Uni en 1997, Alan vit avec ses parents à Bergen une ville du Sud-Ouest de la Norvège depuis l’âge de deux ans. Il fait parti de cette génération Y singulièrement fascinée par la programmation et le design graphique.

En 2012, il se lance sérieusement dans la musique grâce à son ordinateur et avec le soutien de ses amis en ligne, ses chansons ne tardent pas à attirer l’attention des maisons de disques.

 

Alan Walker témoigne et raconte que ”la musique est arrivée dans ma vie il y a quelques années. J’ai trouvé sur YouTube une chanson que j’ai beaucoup aimée, cela m’a inspiré et j’ai commencé à explorer la production.

Tout a commencé sur internet avec des personnes, ou plutôt des surnoms, venant du monde entier et s’aidant les uns les autres. Maintenant, la musique représente une partie centrale de ma vie et ce dans quoi je veux continuer d’évoluer. Je commence même à m’intéresser au piano.

Ma mère a toujours joué de cet instrument, mais je n’ai jamais pensé que ça pourrait être mon truc, maintenant j’adore ça : jouer ce que je ressens, explorer de nouvelles choses. Tout comme je l’ai fait par le passé sur internet en découvrant et testant de nouvelles choses, sans me mettre trop de barrières et de règles.

 

C’est en août 2014 que le jeune producteur, aussi connu sous le pseudonyme de DJ Walkzz, sort un nouveau single, électro house instrumental intitulé Fade. Après avoir mis en ligne ses propres productions comme Spectre ou Force, il y a plus de trois ans, le titre Fade lui vaut d’être signé en novembre 2014 sur le label anglais No Copyright Sounds (NCS), spécialisé dans la musique électronique libre de droits.

Fade a ainsi acquis une grande popularité parmi les gamers, qui l’utilisaient dans leurs propres contenus, ce qui a permis de faire connaître son titre à travers le monde et grâce au numérique. Aujourd’hui, Fade est un des plus grands succès de NCS, avec plus de 106 862 573 millions de vues sur YouTube.

Puis en 2015, le jeune prodige signe chez Sony Music et ajoute une voix sur le titre Fade qui devient alors Faded. C’est la vocaliste norvégienne Iselin Solheim qui participe au projet et le clip est tourné par Bror Bror à Tallinn en Estonie.

Aujourd’hui, Faded réunit plus de 280 919 178 millions de streams sur Spotify, plus d’1 million de singles vendus, et 242 184 614 millions de vues sur YouTube. En mars 2016, le single Faded était classé numéro un sur iTunes, dans 13 pays, et neuvième du classement Spotify Monde.

En France, le succès est au rendez-vous. Alan Walker a été numéro un sur iTunes, deuxième sur Shazam et cinquième sur Spotify. De nombreuses radios françaises généralistes comme Fun Radio, NRJ ou Radio FG passent toujours son titre en boucle.

Alan travaille à présent sur ses prochains titres et termine sa dernière année de lycée à Bergen. Il a toujours une immense communauté d’amis, de producteurs et de fans en ligne, qui commentent et donnent leur avis sur son travail, ce qu’il considère comme la clef de son évolution et le rend profondément reconnaissant.

Une passion devenue réalité, Alan Walker sera sans doute l’une des plus grandes révélations de 2016. En attendant ses prochains awards, rentrez dans son univers musical électro en regardant le clip Faded et dites-nous ce que vous en pensez !?
 

Par Jonathan Tessier avec Agence Rise Up
Images et vidéos Alan Walker et fan page officielle