Olga Lapshakova, modèle, a récemment été élue Miss Tsarevna 2017. Pour infos-reportages, la ravissante slave s’est confiée et nous a parlé de ses rêves de devenir un top modèle reconnu à travers le monde.

infos-reportages .— Olga Lapshakova, vous êtes devenue la nouvelle Miss Tsarevna 2017 au Bal des Tsars à Paris. Présentez-vous à nos lecteurs ?

Olga Lapshakova.— Je suis d’origine russe. Depuis que je suis petite, j’avais un rêve de venir en France. Pour moi, la France est un pays avec une grande culture qui a l’intelligence et la richesse des artistes. En faisant mes études en Russie, je me suis passionnée par le domaine viticole. Finalement, j’ai pris la décision de retourner en France afin de continuer mes études. Je pense que le courage est ma principale qualité qui m’a permis de vivre en France et rester active. J’ai encore plein de projets à réaliser.

Retracez-nous votre parcours en tant que modèle ?

Etant la plus grande parmi mes amies, j’ai été recrutée dans l’agence Baikal Star en Russie puis en Chine. J’ai toujours été attirée par l’élégance et par le métier de couturier qui demande de la patience, de l’imagination, un travail minutieux et précis.

Quels prix avez-vous remporté ?

J’ai remporté le titre de Miss Tsarevna en 2017 à Paris. Auparavant, j’ai participé à des concours de beauté en Asie ,où j’ai remporté le titre Miss Beaux Cheveux. Je suis actuellement candidate à Top International Model of the World 2018, et j’espère représenter cette année la France où l’élection se déroulera en Bulgarie.

Quelles célébrités avez-vous rencontré depuis votre arrivée en France ?

J’ai rencontré Natalia Vodyanova que je respecte beaucoup pour l’ensemble de ses activités. Elle s’est mobilisée pour une cause associative où les dons ont été reversés pour les enfants hospitalisés de l’hôpital Necker à Paris. Je trouve cela très courageux de sa part.

Pour quelle grande maison de mode aimeriez-vous défiler un jour ?

J’utilise la marque de cosmétique Christian Dior. J’aimerais un jour porter leur robe. Leur création de haute couture est très riche. Mon idée principale serait de contribuer dans le développement d’une marque grâce à mon image.

 

 

Alors quel est votre but en tant que mannequinat ?

Je souhaite devenir une égérie d’une marque et être mondialement connue.

Devenir Miss Russie est-il possible ?

Miss Russie, je ne sais pas… Pourquoi pas !

Qui souhaitez-vous remercier parmi les personnes qui vous aident au quotidien ?

Je remercie tous les photographes qui m’aident à m’illustrer sur la photo, à créer de belles images et mon maquilleur adoré Serguei Chatel qui me rend toujours aussi belle.

Enfin, où pourrions-nous vous retrouver prochainement ?

Prochainement, je présenterai la collection de Georges Bedran lors du festival Toutes les couleurs de Russie un grand événement organisé à l’Ambassade de la Fédération de Russie à Paris.

Propos recueillis par Benjamin Rémon avec Jonathan Tessier
Crédits photos : 
© Olga Lapshakova