Un professeur  de rock à  4 temps, raconte avec passion son expérience, sa transmission de son art, propose des soirées dans la maison de maître Marie Walewska, qui fût l’amante de Napoléon 1er

infos-reportages.-  D’où venez-vous ? Qui es-tu ?

Pierre-Thomas.- Je suis professeur de danse en rock à 4 temps depuis mes 18 ans. A côté, j’ai un cursus d’école de Commerce.

Vous êtes un professeur de rock à 4 temps depuis plus de 20 ans, racontez-nous vos meilleurs souvenirs ?

Le meilleur souvenir à été la création de l’association « Club Français de Rock à 4 Temps » en 2009. Nous avions le souhait de révolutionner le secteur ce qui a été fait. Nous étions alors le seul club en rock à 4 temps pour adultes évoluant en dehors des Grandes Ecoles. Aujourd’hui, nous sommes une dizaine de Clubs externes. Au début, on m’a dit cela ne marchera jamais. Je vois que l’on a créé des vocations ce qui est une bonne nouvelle.

Présentez-nous votre association et votre équipe de Rock à 4 temps ?

Nous sommes une association loi 1901 de droit privé. Notre plus jeune membre a 14 ans et le plus ancien a environ 60 ans. Nous nous découpons en deux activités distinctes : Les soirées une fois tous les 2 mois. Nous avons choisi un lieu prestigieux. Notre but est de rendre accessible le luxe. Les cours sont  toutes les semaines avec un niveau débutant et intermédiaire.

Vous réalisez des cours de danse à Boulogne-Billancourt et des soirées bi-mensuelles, expliquez-nous votre concept ?

Les cours sont composés en deux parties, la première heure, on apprend les passes et la deuxième, on met en application. Les soirées, elles réunissent des personnes venant principalement de la région de Boulogne-Billancourt et parfois de toute l’Ile de France ! Nous réalisons ces belles soirées à la maison de maître Marie Walewska, qui fût l’amante de Napoléon 1er. C’est une maison prestigieuse et historique qui reçut en son temps l’Empereur lui-même : Napoléon 1er.

Pour vous qu’elles sont les passes de danse que vous aimez apprendre à vos élèves ?

Toutes les passes sont intéressantes, tout dépend de ce que l’on apprécie le plus : passes sols, passes techniques, passes semi-arienne ou aérienne. (Dites semi-acrobatique ou acrobatique)

Avec quel partenaire travaillez-vous ? 

Nous sommes affiliés à la Fédération Française de Danse. Leurs consignes sont précieuses pour faire évoluer notre discipline.

Existe t’il différentes associations de rock à Paris et en France ? Est-il possible de créer un championnat de France de rock à 4 temps ?

Tout est possible. Le rock à 4 temps se porte bien en Ile de France. C’est une dizaine d’associations de Grandes Ecoles et une autre dizaine d’associations indépendantes comme la nôtre. Le rock acrobatique est une discipline qui est née après nous dans les années 1970, et, qui ont déjà leur championnat du monde ! Tout est envisageable. Notre discipline est née en 1956.

Il y a plusieurs émissions de téléréalité qui s’ouvre vers différents horizons, pourquoi pas en créer une autour du rock à 4 temps ?

Depuis qu’on a créé notre Club en 2009, ce sujet est revenu plusieurs fois sur la table. Je me vois à la trentaine comme un retraité sportif de haut niveau. Aujourd’hui, je me considère comme un entraîneur, un coach sportif. Ce sera le rôle des jeunes talents de montrer ce que leurs propres maîtres leur ont appris et ils montreront toute la splendeur de la discipline.

Pour vous que signifie le rock à 4 temps ?

Le rock à 4 temps est une danse parmi beaucoup de danses. Elle a ce côté sublime d’être danser en 4 temps et la volupté pour réaliser des mouvements aussi beaux qu’impressionnants.

Un petit mot pour vos élèves ?

L’héritage du rock à 4 temps leur appartient pour les plus jeunes moins de 18 ans. Ils ne le savent pas encore mais l’avenir c’est eux ! Nous, nous sommes le présent.

 

Photographe: Christophe Laflaquière.
Remerciements au Club Français des rock à 4 temps
(Site web: www.club-francais-de-rock-a-4-temps.fr)