infos-reportages.— Ekaterina Cherkasova, vous êtes une artiste. Quel était votre parcours avant de devenir aérographe ?

Ekaterina Cherkasova.— Je suis allée à l’école d’art en Russie durant trois ans, où j’ai étudié la modélisation de l’exposition, ainsi que son histoire de l’art. Par la suite, j’ai intégré l’école Blot à Reims, où j’ai pu me consacrer à la peinture décorative, avec en option les matières à dorures. Actuellement, je suis en stage dans une nouvelle école d’arts à La Noué. En effet, je me forme en aérographie (ndlr : technique utilisée en peinture ayant recours à de l’air comprimé afin de projeter de l’encre ou de la peinture sur un support).

Vous allez exposer pour la première fois à Paris. Quel message souhaitez-vous passer à travers vos toiles ?

Mon exposition sera appelée « Le Chemin ». Chaque être humain utilise des chemins différents pour arriver d’un point A vers un point B. Ce croisé des routes a pris un sens, qui m’est très cher.

[masterslider id= »88″]

D’où vient votre réflexion pour réaliser de nouvelles toiles ?

Elle vient de la transmission de l’énergie et des émotions que l’on peut ressentir à travers une image. C’est ce qui en fait sa réussite.

Enfin, quels sont vos projets pour 2017 ?

J’ai mis en place une fan page qui s’appelle MINERVA (déesse et protectrice de toutes les professions créatives). Mon site expose différents styles de toiles que je propose à mes clients, avec des méthodes performantes de peintures, mais également de la décoration comme le marbre, le bois, le métal, le trompe œil, la dorure, les images en perspective, la draperie, tout comme la peinture aérographe sur différents supports.

Propos recueillis par Benjamin Rémon avec Jonathan Tessier
Images © Ekaterina Cherkasova